" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

joan crawford

JOAN CRAWFORD fut une star.
Comme nombre d'héroïnes qu'elle incarna à l'écran, Joan Crawford était partie de rien, et avait modelé sa personnalité en fonction des goûts du public. Elle travailla énormément pour apparaître, dans la vie comme à l'écran, comme une vraie « dame ».

joan crawford

Le secret du charme particulier de Crawford tient à son apparente simplicité : elle ressemblait à la plupart des autres jeunes femmes et non pas à Greta Garbo ou à Marlene Dietrich

Elle était née  Lucille Le Sueur  le 23/03/1904 née à San Antonio dans le Texas et décèdera le 10/05/1977.

Ses parents s'étaient séparés dès avant sa naissance, son beau-père avait quitté sa mère alors qu'elle n'était qu'une petite fillette, et elle avait passé son enfance et son adolescence dans des habitations peu luxueuses.

 Avant de devenir girl dans la troupe d'un théâtre (ce qui constituait déjà une ascension), la jeune fille avait travaillé dans une blanchisserie, puis comme vendeuse et comme serveuse de restaurant. Remarquée parmi les girls en 1925 et invitée à tourner un bout d'essai, elle se jura alors de devenir une vedette de cinéma.

Avant d'arriver à pénétrer dans le petit cénacle du star System, Joan Crawford avait déjà travaillé dans 19 films. Elle avait été découverte à l'époque où elle n'était qu'une des girls parmi bien d'autres d'un spectacle de Broadway qui s'intitulait « Innocent Eyes », puis elle avait débuté à l'écran comme doublure de Norma Shearer. Elle avait poursuivi en interprétant de petits rôles dans quelques films comme Plein les bottes (Tramp, Tramp, Tramp, 1926) et L'Inconnu (The Unknown, 1927).
C'est dans Les Nouvelles Vierges (Our Dancing Daughters, 1928) qu'elle se fit enfin remarquer. Dans ce film, elle jouait avec beaucoup de naturel le rôle d'une jeune danseuse très « jazz », incarnant avec beaucoup de conviction le personnage de la jeune fille qui doit affronter, pour réussir, les adversités de la vie. Sacrée vedette à vingt-quatre ans (la date de son certificat de naissance avait été modifiée, et était passée de 1904 à 1908), elle signa alors un contrat de trois ans avec la MGM, devenant ainsi un pur produit des studios de Hollywood.

En fréquentant Douglas Fairbanks Jr., qu'elle finit par épouser malgré l'opposition de ses parents, elle pénétra dans les milieux les plus fermés de la haute société hollywoodienne. Dès lors, on la vit souvent à Pickfair, le domaine de Fairbanks Sr. et de sa femme Mary Pickford, s'initiant aux règles et aux conventions du « beau monde ».
Joan s'efforçait sans cesse d'améliorer sa manière de jouer et se cherchait un style. Elle persuada George Hurrell, le directeur de la photographie de la compagnie MGM  de faire d'elle une série de portraits d'autant plus spectaculaires qu'elle y apparaîtrait totalement démaquillée. Elle voulait ainsi convaincre les producteurs de la plasticité de son visage, afin de pouvoir décrocher des rôles plus dramatiques. Elle demanda à Adrián, le grand couturier du studio, de lui dessiner une garde-robe complète. Il mit sa carrure particulièrement en évidence grâce à des vestes très épaulées qui influencèrent immédiatement la mode américaine.

Ainsi naquit une nouvelle Joan Crawford, plus mûre, prête à interpréter ces rôles qui allaient la rendre célèbre, ces femmes faites pour souffrir, pour aimer et pour haïr. Sa première véritable incursion dans le registre dramatique eut lieu avec IL FAUT PAYER (1930), l'histoire d'une jeune femme incarcérée pour un délit qu'elle n'a pas commis, et qui se bat pour prouver son innocence. Au contraire, dans Captive (Letty Lynton, 1932), elle échappe à la peine capitale, alors qu'elle avait effectivement empoisonné son amant. Son plus beau rôle du début des années 30 fut sans conteste celui de Flaemmchen, la troublante sténographe de Grand Hôtel (Grand Hôtel, 1932). Elle s'imposa devant toutes les grandes têtes d'affiche du film, y compris devant Greta Garbo et les deux Barrymore.

A partir de 1933, ses rôles furent fabriqués sur mesure pour elle, le mélodrame étant le genre qui lui convenait le mieux.
Après nous le déluge (Today We Live, 1933), La Passagère (Chained, 1934), Souvent femme varie (Forsaking ail Others, 1934), L'Inconnue du palace (The Bride Wore Red, 1937) montrèrent une interprète au mieux de sa forme, donnant la réplique aux acteurs les plus célèbres de Hollywood, au nombre desquels il faut compter Clark Gable, son partenaire dans plusieurs films.

En 1938, commença le déclin inexplicablement.
Ses films commençaient à dater, la routine s'y faisait sentir, on ne savait plus quels rôles lui confier.

Joan n'était pas du genre à se décourager. Elle accepta de jouer dans les films les plus disparates.

Elle interpréta le rôle d'une danseuse de night-club névrotique dans L'Ensorceleuse (The Shining Hour, 1938); on la vit ensuite dans The Ice Follies of 1939, puis dans Femmes (The Women, 1939), un film au générique entièrement féminin.

 

joan crawford
FEMMES

Dans Le Cargo maudit (Strange Cargo, 1940), elle poursuivait un groupe qui venait de s'évader d'un pénitencier. Dans Suzanne et ses idées (Susan and God, 1940),  elle incarnait une femme de la haute société tentant de convertir sa famille et ses amis à une nouvelle religion.

Après avoir régné en star pendant vingt ans, Joan Crawford a rassemblé toute son expérience du jeu cinématographique et a remporté l'Oscar de la meilleure actrice pour Mildred Pierce, rôle qui constituait l'apothéose de son personnage : une femme à l'esprit fort qui avait lutté toute sa vie pour parvenir au sommet de l'échelle, sans pour autant perdre sa féminité ni cesser d'être capable de faiblesse. Mildred Pierce était tout cela : une simple serveuse qui se bat pour s'enrichir et réussir, et finit par voir son bonheur détruit par sa fille, une enfant gâtée sur laquelle elle n'a pas la moindre autorité. Eblouissante, séduisante, mais rongée de l'intérieur, Crawford semblait ici interpréter une version cinématographique de sa propre vie.

Elle continuera de tourner en faisant quelques escapades vers la télévision.

joan crawford

Et deux films devenus célèbres : JOHNNY GUITAR. et QU'EST IL ARRIVE A BABY JANE ?

MONTA BELL...LA DAME DE LA NUIT...LADY OF THE NIGHT...1925
KING VIDOR...CAPRICIOSA...1925
MONTA BELL...LES FEUX DE LA RAMPE...1925
HOBART HENLEY...UNE FEMME SANS MARI...1925
ERICH VON STROHEIM ...LA VEUVE JOYEUSE ...THE MERRY WIDOW ...1925
FRANK BORZAGE...THE CIRCLE...1925
EDWARD F. CLINE...OLD CLOTHES...1925
EDMUND GOULDING...SALLY IRENE AND MARY...1925
HARRY EDWARDS...PLEIN LES BOTTES...1926
WILLIAM A. WELLMAN...LE BALOURD ...1926
EDMUND GOULDING...PARIS...1926
KING VIDOR...BARDELYS LE MAGNIFIQUE...1926
W.S. VAN DYKE...WINNERS OF THE WILDERNESS...1927
HARRY F. MILLARDE...THE TAXI DANCER...1927
JACK CONWAY...LE DERNIER REFUGE...1927

joan crawford


TOD BROWNING...L'INCONNU...1927
JACK CONWAY...LE BATEAU IVRE...1927
EDWARD SEDGWICK...LE TEMPS DES CERISES...1927
EDWARD SEDGWICK...WEST POINT...1927
ILLIAM NIGH...LA MAUVAISE ROUTE...1928
UCIEN HUBBARD...ROSE-MARIE...1928
WILLIAM NIGH...UN SOIR A SINGAPOUR...1928
WILLIAM NIGH...LA PRISON DU COEUR...1928
HARRY BEAUMONT...LES NOUVELLES VIERGES...1928
FRED NIBLO...DREAM OF LOVE...1928
JAMES CRUZE...LA TOURNEE DU GRAND DUKE...1929
CHARLES REISNER...HOLLYWOOD CHANTE ET DANSE...1929
JACK CONWAY...JEUNES FILLES MODERNES...1929
JACK CONWAY...INDOMPTEE...1929
MALCOLM ST. CLAIR...MONTANA MOON...1930
HARRY BEAUMONT...OUR BLUSHING BRIDES...1930
SAM WOOD...IL FAUT PAYER...1930
HARRY BEAUMONT...GREAT DAY...1930
HARRY BEAUMONT...LA PENTE...1931
HARRY BEAUMONT...LA PECHERESSE...1931
NICK GRINDE...THIS MODERN AGE...1931
CLARENCE BROWN...FASCINATION...1931

joan crawford


EDMUND GOULDING...GRAND HOTEL...1932
CLARENCE BROWN...CAPTIVE....LETTY LYNTON...1932

joan crawford


LEWIS MILESTONE...PLUIE...1932

joan crawford


HOWARD HAWKS...APRES NOUS LE DELUGE...TODAY WE LIVE...1933

joan crawford


ROBERT Z LEONARD...LE TOURBILLON DE LA DANSE...DANCING LADY...1933

joan crawford


CLARENCE BROWN...SADIE MCKEE...1934
CLARENCE BROWN...LA PASSAGERE...CHAINED...1934
W.S. VAN DYKE...SOUVENT FEMME VARIE...1934
EDWARD H GRIFFITH...LA FEMME DE SA VIE...NO MORE LADIES...1935
W S VAN DYKE...VIVRE SA VIE...I LIVE MY LIFE...1935
CLARENCE BROWN...L'ENCHANTERESSE...THE GORGEOUS HUSSY...1936
W S VAN DYKE ...LOVE ON THE RUN ...1936
RICHARD BOLESLAWSK...THE LAST OF MRS. CHEYNEY...1937
DOROTHY ARZNER ...L'INCONNUE DU PALACE ...1937
FRANK BORZAGE ...MANNEQUIN ...1937

joan crawford


FRANK BORZAGE...L'ENSORCELEUSE...1938
REINHOLD SCHUNZEL...LA FEERIE DE LA GLACE...ICE FOLLIES OF 1939...1939
GEORGE CUKOR...FEMMES...THE WOMEN...1939
STRANGE CARGO...LE CARGO MAUDIT...1940

joan crawford


GEORGE CUKOR ...SUZANNE ET SES IDEES ...SUSAN AND GOD ...1940
GEORGE CUKOR...IL ETAIT UNE FOIS ...A WOMAN'S FACE...1941
ROBERT Z LEONARD...DUEL DE FEMMES...WHEN LADIES MEET...1941
ALEXANDER HALL...EMBRASSONS LA MARIEE...1942
JULES DASSIN...REUNION EN FRANCE...1942
RICHARD THORPE...UN ESPION A DISPARU...ABOVE SUSPICION...1943
DELMER DAVES...HOLLYWOOD CANTEEN  ...1944
MICHAEL CURTIZ...LE ROMAN DE MILDRED PIERCE...1945

joan crawford


JEAN NEGULESCO...HUMORESQUE...1946

joan crawford


CURTIS BERNHARDT...LA POSSEDEE...1947
OTTO PREMINGER...FEMME OU MAÏTRESSE...DAISY KENYON...1947
MICHAEL CURTIZ...BOULEVARD DES PASSIONS  ...FLAMINGO ROAD...1949
VINCENT SHERMANN...L'ESCLAVE DU GANG ...THE DAMNED DON'T CRY...1950
VINCENT SHERMAN...LA PERFIDE...HARRIET CRAIG...1950
VINCENT SHERMAN...LA FLAMME DU PASSE...GOODBYE, MY FANCY...1951
FELIX E FEIST...LA REINE DU HOLD-UP...THIS WOMAN IS DANGEROUS...1952
DAVID MILLER         ...LE MASQUE ARRACHE         ...SUDDEN FEAR                 ...1952
CHARLES WALTERS...LA MADONE GITANE...TORCH SONG...1953
NICHOLAS RAY...JOHNNY GUITAR...JOHNNY GUITAR...1954
JOSEPH PEVNEY ...LA MAISON SUR LA PLAGE ...1955
RANALD MACDOUGALL...UNE FEMME DIABOLIQUE...QUEEN BEE...1955
ROBERT ALDRICH ...FEUILLES D'AUTOMNE ...AUTUMN LEAVES ...1956
DAVID MILLER         ...LE SCANDALE COSTELLO...THE STORY OF ESTHER COSTELLO...1957
JEAN NEGULESCO...RIEN N'EST TROP BEAU...THE BEST OF EVRYTHING...1959

joan crawford


ROBERT ALDRICH...QU'EST IL ARRIVE A BABY JANE...WHAT EVER HAPPENED TO BABY JANE...1962
CLIVE DONNER...LE CONCIERGE...THE CARETAKER...1963
WILLIAM CASTLE...LA MEURTRIERE DIABOLIQUE...STRAIT JACKET...1964
WILLIAM CASTLE...LE TUEUR EST PARMI NOUS...I SAW WHAT YOU DID...1965
ROBERT GIST...DELLA...1965
RUSSELL ROUSE...LA STATUE EN OR MASSIF...THE OSCAR...1966
JIM O CONNELLY...LE CERCLE DE SANG...BERSERH...1967
FREDDIE FRANCIS...L'ABOMINABLE HOMME DES CAVERNES...FROG...1970
 1968 THE SECRET STORM (TV SERIES)......

 

joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford
joan crawford

joan crawford

Tag(s) : #ACTRICES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :