" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Richard BOONE est un acteur  à la trogne taillée pour le western  (visage raviné, une moustache abondante et des petits yeux plissés qui lançaient une sourde menace ) né le  le 18 juin 1917 et décédé le 10 janvier 1981.Il a joué les durs à cuire et  teigneux et a su  très tôt tirer parti de la tête singulière que la nature lui avait   sculptée . Il aimait dire qu'il était un descendant du trappeur Daniel Boone .

« Une gueule comme la mienne, rien ne peut plus l'abîmer », avait-il grogné, mi-rieur, mi intimidant, le jour où il avait écrasé sa Maserati contre un mur.

Il a été familier des films noirs et des drames de guerre mais il s'est illustré surtout dans le western de série B tels  « Le gaucho » et « Rio Conchos » et plus d'une fois, John Wayne lui fit mordre la poussière.

 

Première scolarité au sein de l'académie navale de San Diego. Admis à la section d'art dramatique de l'université de Stanford, il y avait pratiqué la boxe, devenant champion des poids lourds-légers de la côte ouest à l'issue d'un tournoi entre collèges. Mais il sera renvoyé  le jour où il avait cru malin de jeter un mannequin ensanglanté sous les roues du président de l'université en criant : " Mon frère ! Vous avez tué mon frère ! "
Il a alors été  ouvrier dans l'industrie pétrolière,  puis il s'installe au sein d'une colonie artistique de Los Angeles, avec l'intention de devenir peintre et écrivain. La guerre arrive et il est appelé pour être mitrailleur dans l'aéronavale. Il échappera de peu à la mort lorsque les vaisseaux Intrepid, Enterprise et Hancock, sur lesquels il servait, seront successivement torpillés, bombardés  .

RICHARD revient à la vie civile en  1946 et profite de la bourse accordée aux anciens combattants pour vivre  à New York et y suivre les cours d'art dramatique de Stanford Meisner et Martha Graham au Neighborhood Playhouse. Il débute  dans quelques productions télévisées, avant de poursuivre son apprentissage à l'Actors Studio sous la tutelle d'Elia Kazan. Le premier engagement de Richard Boone sera une tournée avec Dorothy Gish dans " The man ". Bientôt suivi d'une autre pièce, en doublure de John Gielgud, et d'un "Macbeth " avec Michael Redgrave. Et cela se concluera par la signature d'un contrat  en 1950, avec la Fox.

Le producteur Robert Bassler lui confie un rôle de marine dans son premier film, " Okinawa ".  Ce sera le premier d'une série de films de guerre suivie de western mais il incarnera aussi  Ponce Pilate dans " La tunique ".

En  1953, pourtant, Richard se libère de son contrat pour devenir indépendant. Il se marie  avec la danseuse Claire McAloon, qui lui donnera un fils (1953), et obtient du suucès  à la télévision, avec le personnage du Dr Styner dans "Medic " pour deux saisons, permettant à « Richie » de populariser son nom et de consolider son image cinématographique dans une série de westerns .


« Have gun, will travel » sera l'une des séries les plus populaires de cette fin des années 1950, troisième en parts d'audience après « Police des plaines » et « La grande caravane », tandis que la chanson-thème, The ballad of Paladin, connaîtra les faveurs du hit-parade. Profitant de sa bonne étoile, Richard Boone ne relâchera pas l'effort, incarnant, dans "Alamo " et " Tonnerre Apache ", ce qu'il savait faire le mieux : le cow-boy et le militaire.


En 1963, au terme de six ans , « Have gun, will travel » s'arrête . Fort de ses faits d'armes, Richard Boone se laisse aisément convaincre de monter son propre show. Mais, faute d'un créneau horaire attractif, le succès n'est pas au rendez-vous. Richard partira alors pour une nouvelle vie sur l'archipel de Hawaii, où il montera une flotille de pêche et sera porté à la présidence du tournoi international de la pêche au thon.

Entre deux sorties en mer, Richard  reviendra sur les plateaux de tournage du continent. Pour Elia Kazan, il acceptera ainsi d'être le père de Kirk Douglas dans " L'arrangement ", alors qu'un an à peine les sépare.

En 1972, Richard rentre à Los Angeles et fait son retour à la télévision dans la peau d'un vieux shérif, criminologue er reviendra  populaire . Mais sa carrière est déjà sur le déclin.

C'est à St. Augustine (Floride), où il enseignait l'art dramatique à de jeunes asociaux, que la mort le saisira prématurément le 10 janvier 1981. Malade depuis quelques années, et consommateur de deux paquets de cigarettes par jour, il souffrait d'un cancer de la gorge.


LEWIS MILESTONE... OKINAWA… HALLS OF MONTEZUMA… 1950
LLOYD BACON...CALL ME MISTER … DE 1950
HENRY HATHAWAY... LE RENARD DU DESERT… THE DESERT FOX … 1951
JOSEPH M. NEWMAN ...RED SKIES OF MONTANA … 1951
DELMER DAVES…LE RETOUR DU TEXAN…RETURN OF THE TEXAN ...1952
LEWIS MILESTONE... LA LOI DU FOUET… KANGAROO … 1952
JACQUES TOURNEUR ... LE GAUCHO… WAY OF A GAUCHO … 1952


ELIA KAZAN... CIRQUE EN REVOLTE… MAN ON A TIGHTROPE … 1953
HENRY KOSTER… LA TUNIQUE… THE ROBE … 1953
HARRY HORNER...VICKI … 1953
HARMON JONES… LA CITE DES TUEURS… CITY OF BAD MEN … 1953
ROBERT WEBB… TEMPETE SOUS LA MER… BENEATH THE 12-MILE REEF … 1993
RUDOLPH MATE...THE SIEGE AT RED RIVER … 1954
HUGO FREGONESE...THE RAID … 1954
JACK WEBB… LA POLICE EST SUR LES DENTS… DRAGNET …1954
BRUCE HUMBERSTONE... DIX HOMMES A ABATTRE… TEN WANTED MEN … 1955


KING VIDOR… L'HOMME QUI N'A PAS D'ETOILE… MAN WITHOUT A STAR … 1955
SIDNEY SALKOW...ROBBERS' ROOST … 1955
ROBERT ALDRICH … LE GRAND COUTEAU.. THE BIG KNIFE … NARRATION SEUL…1955
LEWIS SEILER... L'ENFER DU PACIFIQUE… BATTLE STATIONS … 1956
JOSEPH PEVNEY... BRISANTS HUMAINS… AWAY ALL BOATS … 1956
CHARLES HAAS… LA CORDE EST PRETE… STAR IN THE DUST … 1956
BUDD BOETTICHER… L'HOMME DE L'ARIZONA… THE TALL T. … 1957
HUGO HAAS…LIZZIE  .. 1957
VINCENT SHERMAN … RACKET DANS LA COUTURE… GARMENT JUNGLE … 1957
ALBERT BAND…I BURY THE LIVING … 1958
JOHN WAYNE …THE ALAMO …ALAMO… 1960
JOSEPH M. NEWMAN… TONNERRE APACHE… A THUNDER OF DRUMS … 1961


GORDON DOUGLAS …RIO CONCHOS … 1964


FRANKLIN J. SCHAFFNER… LE SEIGNEUR DE LA GUERRE….THE WAR LORD …. 1965
MARTIN RITT …HOMBRE … 1966


KONA COAST … LAMONT JOHNSON...1968
HUBERT CORNFIELD… NUIT DU LENDEMAIN… THE NIGHT OF THE FOLLOWING DAY … 1968
ELIA KAZAN… L'ARRANGEMENT…THE ARRANGEMENT … 1969
JOHN HUSTONLA LETTRE DU KREMLIN… THE KREMLIN LETTER … 1969


JERRY HOPPER…MADRON … 1970
GEORGE SHERMAN…BIG JAKE … 1971
EARL BELLAMY …AGAINST A CROOKED SKY … 1975
DON SIEGEL... LE DERNIER DES GEANTS… THE SHOO-TIST … 1976
GIANFRANCO PAROLINI/FRANK KRAMER... LES IMPITOYABLES... GOD'S GUN/DIAMANTE LOBO ... 1976
WILLIAM RICHERT... WINTERKILLS ... 1977
TOM KOTANI... THE BUSHIDO BLADE ... 1978
MICHAEL WINNER... LE GRAND SOMMEIL... THE BIG SLEEP ... 1978
ALEX GRASSHOFF ET TOM KOTANI... LE DERNIER DINOSAURE... THE LAST DINOSAUR ... 1978


A LA TV,
MEDIC 1954-1956
LOVE IS ETER¬NAL 1955
WUTHERING HEIGHTS 1955
A HOUSE OF HIS OWN 1956
DEAD OF NOON 1957...
HAVE GUN, WILL TRAVEL  1957-1963.
LITTLE TIN GOD 1959
THE TUNNEL 1959
THE RIGHT MAN  1960
THE SPIRIT OF THE ALAMO  1960
ET FREEDOM RING  1961
THE RICHARD BOONE SHOW 1963-1964
IN BROAD DAYLIGHT  …COMME EN PLEIN JOUR, 1971, DE ROBERT DAY
DEADLY HARVEST …1972, DE MICHAEL O'HERLIHY
HEC RAMSEY/THE CENTURY TURNS… 1972-1974, DE DANIEL PETRIE
GOODNIGHT MY LOVE… 1972, DE PETER HYAMS
THE GREAT NIAGARA …LE GRAND NIAGARA.. 1974, DE WILLIAM HALE

RICHARD BOONE

RICHARD BOONE

Tag(s) : #ACTEURS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :